Gabe Newell

Valve (2008)

“La logique derrière la plupart des DRM est complètement idiote. Le but devrait être d’améliorer les services offerts aux consommateurs (...), pas de diminuer la valeur des produits qu’on leur vend”.
Jonathan Blow

Number None, créateurs de Braid et The Witness (2016)

“Je n’aime pas les DRM parce que je pense que les gens devraient avoir le droit de posséder ce qu’ils achètent”
Artur Maksara et Tadeusz Zieliński

Flying Wild Hog, créateurs de Shadow Warrior 2

“Nous n’aimons pas les DRM. Nous ne croyons pas qu’ils fonctionnent, ni qu’ils sont bons pour les joueurs. Nous n’y croyons simplement pas”
Tim Schafer

Double Fine

“Wow, vous pouvez en fait sortir une version sans DRM de vos jeux et gagner plus d’argent que si vous aviez dépensé des millions dans un système anti-copie.”
Felipe Falanghe

Squad, créateurs de Kerbal Space Program

“Je pense que les DRM sont une vaste illusion. On ne peut pas se débarrasser du piratage; pas plus que l’on peut se débarrasser des tremblements de terre. Au final, les DRM encouragent juste les gens qui ont acheté votre jeu à vous détester.”
Marcin Iwiński

CD PROJEKT RED

“On ne peut pas forcer les gens à acheter nos jeux. On ne peut que les encourager; et nous préférons les encourager que les punir.”

Les DRM, c’est quoi ?

Les DRM (“Digital Right Management”) sont des technologies qui contrôlent quand et comment vous pouvez utiliser votre contenu numérique (comme vos jeux, votre musique etc.)

Les jeux avec un DRM contiennent en fait une surcouche logicielle, strictement inutile pour jouer au jeu. Les DRM envoient des informations à un serveur, qui contrôle les fichiers du jeu pour vérifier si vous les avez modifié, et peut même vous refuser l’accès au jeu si vous n’êtes pas connectés à un autre service (les jeux et plateformes de musique à “connexion obligatoire”, c’est ça).

Autrement dit, les DRM contrôlent constamment ce que vous faites avec votre jeu, que vous jouiez à plusieurs ou en solo.

Pourquoi c’est important d’en avoir conscience ?

Parce que, avec les DRM, vous n’êtes jamais certains de pouvoir jouer au jeu quand vous le voulez. Pas d’internet ? Plus de jeu. Bug dans le DRM ? Plus de jeu. Faillite de l’éditeur ? Plus de jeu.

Est-ce normal de faire porter ce fardeau aux consommateurs ? Devriez-vous faire confiance à ceux qui ne vous font pas confiance ?

Que permet le “sans DRM” ?

SANS DRM DRM
Sauvegardez, copiez et utilisez vos contenus où vous voulez

Personne d’autre que vous ne décide où et comment vous choisissez de stocker votre contenu. Vous l’avez acheté, il est à vous.

Accès hors-ligne

Accédez à vos contenus même sans connexion internet. Même à la campagne. Même quand il y a une panne. Même dans le métro.

Gardez vos droits intacts

Ne faites pas confiance à des multinationales qui ne vous font pas confiance. Elles contrôlent vos contenus. Elles contrôlent vos droits.

Participez à la sauvegarde du patrimoine digital mondial

En achetant du sans-DRM, vous avez la certitude de pouvoir garder les contenus que vous avez acheté pour toujours.

Perdez vos accès à votre contenu, sans autre forme de procès

Les DRM sont loin d’être sans failles. Une faillite de l’éditeur, un serveur qui flanche ou un câble qui lâche quelque part et vous perdez vos accès.

Aidez le mouvement Sans DRM avec ces organisations à but non lucratif :

Des alternatives existent ! En voici quelques-unes qui vous garantissent un accès à des contenus sans DRM.

FCK DRM est un mouvement initié par GOG.COM pour aider à la diffusion de contenus sans DRM. Si vous possédez une plateforme de distribution de contenus 100% sans DRM et souhaitez être ajouté à la liste ci-dessus, contactez-nous à iwantto@fckdrm.com.